ALGreenIA a window on recycling made in DZ


BRAVO GUYS GOOD JOB

Official Facebook page

http://www.facebook.com/AlGreenia

AL Green AI is a group of 28 students from the Ecole Nationale Polytechnique of Algiers. AL Green AI is reprenté by several specialties: Industrial Engineering, Environmental Engineering, Mining Engineering and Electrical Engineering

Collection and recycling of paper made its first steps in Algeria. In the absence of major investments and grandiose projects, students sy attèlent already. They are the prestigious Ecole Polytechnique of Algiers and created a company specializing in collection.

Engineering students had the idea to create ALGreenIA, a company that offers environmentally friendly solutions. “The name was born from the merger of our passion for ecology and the establishment of a sustainable environmentally friendly” as explained at Liberty Ghanes Meriem, external trade in this company.

Colleagues at the latter moved to Liberty to talk about their adventure. Motivated, enthusiastic and hopeful, Heba Farah Mourad Hamlaoui Tewfik, Karim Hamaïli, Ateles have to “sell” their business with art and fashion.

Composed of 27 members, ALGreenIA, created in May 2012, within the scope of the program INJAZ (international program for students in higher education to develop the capacity entrepreneurials students). Note also that it is active only since May 2012.

So what about this business practice? “The goal of this company is therefore to make the paper already used exploitable” said Mourad Hamlaoui Tewfik, project director and developments “which states that” the papers that we eat can have a second life and also will allow manufacturers products fiber base paper having a new resource. ‘

To get in touch with suppliers, “ALGreenIA has established a platform on the website www.algreenia.com where suppliers can contact us, and then send someone who will take care of paper recycling, “he assured Karim Hamaïli , responsible for external relations.

For its part, Heba Farah, director of marketing and communications, says that “in spite of the benefits that our economy could draw, recycling is not really anchored in Algeria.”

This initiative will encourage the economy can be boosted whose benefits may not be beneficial to the country.Analysts are also unanimous that recycling could save governments hundreds of millions of euros.

On “ambassadors sort of” ALGreenIA they do not intend to stop in so good way. Advancing the industry and to benefit the maximum number of partners both communities, businesses or homes. For this young student engineers are already working with the Ministry of the environment with which they took tie, waiting to explore the maximum space.

In French

La collecte et le recyclage de papier fait ses premiers pas en Algérie. A défaut de gros investissements et de projets grandioses, des étudiants s y attèlent déjà. Ils sont de la prestigieuse école polytechnique d’Alger et ils ont créé une entreprise spécialisée en collecte.Des élèves ingénieurs ont eu l’idée de créer ALGreenIA, une entreprise qui offre des solutions écologiques. « Le nom est né de la fusion entre notre passion pour l’écologie et l’établissement d’une économie durable respectueuse de l’environnement » comme l’a expliqué, à Liberté, Ghanes Meriem, commerciale externe au sein de cette entreprise.

Des collègues à cette dernière se sont déplacés à Liberté pour parler de leur aventure. Motivés, enthousiastes et pleins d’espoir, Farah Heba, Mourad Tewfik Hamlaoui, Karim Hamaïli, se sont atelés à « vendre » leur entreprise avec l’art et la manière.

Composée de 27 membres, ALGreenIA, créée en mai 2012, rentre dans le cadre du programme INJAZ (programme international destiné aux étudiants de l’enseignement supérieur visant à développer les capacités entrepreneurials des étudiants). Notons aussi qu’elle est active depuis seulement mai 2012.

Alors qu’en est-il de cette entreprise concrètement ? « Le but donc de cette entreprise est de rendre le papier déjà utilisé exploitable » précise Mourad Tewfik Hamlaoui, directeur projets et développements » qui précise que « les papiers que nous consommons peuvent avoir une seconde vie et en plus cela permettra aux fabricants des produits à base de fibre de papier d’avoir une nouvelle ressource. »

Pour prendre contact avec les fournisseurs, « ALGreenIA a mis en place une plateforme sur le site webwww.algreenia.com, où les fournisseurs pourront nous contacter, pour ensuite envoyer une personne qui se chargera de récupération du papier », a assuré Karim Hamaïli, responsable relations extérieurs.

De son côté, Heba Farah, directrice marketing et communication, affirme qu’« en dépit des bénéfices que notre économie pourrait en tirer, le recyclage n’est pas encore vraiment ancré en Algérie ».

Cette initiative à encourager va peut être boosté l’économie dont les retombées ne pourront qu’être bénéfiques au pays. Les analystes sont d’ailleurs unanimes à dire que le recyclage pourrait faire économiser aux pouvoirs publics des centaines de millions d’euros.

Concernant les “ambassadeurs de tri” d’ALGreenIA, ils ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Faire avancer le secteur et faire bénéficier le maximum de partenaires que ce soit des collectivités, des entreprises ou des foyers. Pour cela les jeunes élèves ingénieurs comptent déjà travailler en collaboration avec le ministère de l’environnement avec qui ils ont pris attache, en attendant d’explorer le maximum d’espace.

Advertisements
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: